Rétablissement du concours délocalisé de gardien de la paix en Guyane – Question écrite n° 08547

Question n° 08547 adressée à M. le ministre de l’intérieur

M. Georges Patient attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur l’arrêt du concours délocalisé de gardien de la paix. Institué pour la Guyane, ce concours a été arrêté alors qu’il permettait de pallier le manque crucial d’effectifs dans ce département. La révision générale des politiques publiques a de plus amplifié la donne en entraînant une diminution d’effectifs qui a pour effet de dégrader les conditions de travail des fonctionnaires de la police qui ne peuvent assurer pleinement leurs missions. En effet, si les effectifs de police sont en diminution, ce n’est pas le cas pour les atteintes aux personnes qui ont augmenté en une année de 29 %, de même que les violences sexuelles de plus de 27 % et les meurtres et tentatives de meurtres, de plus de 26 %. La Guyane connaît un taux de 10,2 homicides volontaires pour 100 000 habitants. Ce contexte particulier explique le fait qu’une parte du littoral ait été placée en zone de sécurité prioritaire. Le rétablissement du concours de gardien de la paix en Guyane est plus que nécessaire et ce à plus d’un titre, sécuritaire, économique et social. Aussi, il demande quelles mesures concrètes le Gouvernement entend prendre pour le rétablissement de ce concours.

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *