Diminution de la présence postale en Guyane – Question orale n° 0369S

M. Georges Patient attire l’attention de Mme la ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, sur le projet de création de « plaques Courrier et Enseigne » qui devrait se décliner au premier semestre en Guyane. Ce projet suscite de sévères critiques des agents de la Poste qui considèrent qu’il est inadapté à la configuration géographique, sociale et démographique car il ne prend pas en considération le contexte local avec ses difficultés de distance, de moyens de transport, de clientèle ni son rôle de banque sociale. Des points sur lesquels l’accent avait été mis par lui lors de l’examen, au Sénat, du projet de loi relatif à l’entreprise publique La Poste et aux activités postales, devenu la loi n° 2010-123 du 9 février 2010, afin de bien montrer la spécificité de la Guyane qui requiert un développement postal à l’échelle de son territoire.

Cette réorganisation qui aura des effets néfastes sur la présence postale ne fait que confirmer une tendance déjà enregistrée avec la disparition de 70 emplois en cinq ans, la réduction des horaires d’ouverture pour plusieurs bureaux, le désengagement par la transformation de bureaux en agences postales et la nomination de cadres extérieurs à la Guyane au détriment de la promotion locale.

Il souhaite, en conséquence, savoir ce que compte faire le Gouvernement pour éviter une telle situation.

En attente de réponse du Ministère chargé des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique.

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *