Archives du mois : avril 2013

Constitution d’un guichet unique en Guyane – Question Orale n° 0362S – séance du 23 avril 2013

M. Georges Patient. Madame la ministre, je souhaite attirer l’attention du Gouvernement sur les conséquences de l’absence de guichet unique en Guyane. En effet, depuis la disparition de Guyane Habitat, association créée en Guyane pour assurer les missions d’interface sociale et financière dans le cadre du montage des dossiers de logements évolutifs sociaux, il n’y […]Lire la suite…

Lettre à Madame Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé : financement des hopitaux guyanais et épidémie de dengue

Par un courrier en date du 13 mars dernier, je vous avais sollicité sur le financement des hôpitaux de Guyane. Je suis intervenu à plusieurs reprises sur ce sujet crucial sans avoir de réponse de votre ministère. Or, la situation est grave, amplifiée ces jours-ci par l’épidémie de dengue qui sévit dans le département. Les […]Lire la suite…

Communiqué de presse : Le Sénateur Georges Patient réclame des financements pour les hôpitaux publics de Guyane

La gestion de l’épidémie de dengue en Guyane responsable déjà de la mort de trois personnes suscite de vives critiques à l’encontre des hôpitaux publics du département jugés incapables de répondre efficacement à ces situations de crises. Le Sénateur Georges Patient a alerté à plusieurs reprises la Ministre des Affaires sociales et de la Santé […]Lire la suite…

Communiqué de presse : Oui au mariage pour tous

Aujourd’hui s’ouvre au Sénat l’examen du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes du même sexe. Le débat passionné que suscite ce projet dans la société montre l’importance que les français accordent à cette question sensible. Dans les territoires d’Outre‐mer, marqués par une forte culture religieuse, le texte soulève de vives inquiétudes. […]Lire la suite…

Discussion générale – Projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe – séance du 12 avril 2013

Monsieur le président, Mesdames les ministres, Mes chers collègues, Nous sommes arrivés au terme de la discussion de ce projet de loi. À tous ceux qui répandaient la rumeur selon laquelle les représentants de l’outre-mer, en raison de leur nombre et de la faiblesse de la majorité présidentielle, feraient capoter cette loi, nous avons su […]Lire la suite…