Communiqué de presse – Arrêt des forages de Shell, la Guyane doit cesser d’être une monnaie d’échange!

Georges Patient, Sénateur de la Guyane, n’approuve pas la décision des ministres de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ainsi que du redressement productif qu’il juge « trop précipitée ».

S’il pense que les intérêts environnementaux et économiques de la Guyane doivent être mieux pris en considération, il considère néanmoins qu’auraient pu être prises des dispositions autres qu’un arrêt voire une suspension, toujours lourds de conséquences…

Ainsi, après l’or avec l’ancien Président de la République, le pétrole de la Guyane ne doit pas être sacrifié au profit « d’autres intérêts ».

La Guyane doit cesser d’être, une fois de plus, une monnaie d’échange.

Aussi, Georges Patient demande l’arbitrage du Président de la République qui déclarait dans ses 30 engagements pour les outre-mer : « Je veillerai à ce qu’une large part de la fiscalité de la future exploitation pétrolière, revienne aux collectivités pour le financement de leurs investissements ».

 

CdP : Arrêt des forages de Shell en Guyane

Georges Patient, Sénateur de la Guyane, n’approuve pas la décision des
ministres de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ainsi que du
redressement productif qu’il juge « trop précipitée ».
S’il pense que les intérêts environnementaux et écologiques de la Guyane
doivent être mieux pris en considération, il considère néanmoins qu’auraient pu
être prises des dispositions autres qu’un arrêt voire une suspension, toujours
lourds de conséquences…
Ainsi, après l’or avec l’ancien Président de la République, le pétrole de la
Guyane ne doit pas être sacrifié au profit « d’autres intérêts ».
La Guyane doit cesser d’être, une fois de plus, une monnaie d’échange.
Aussi, Georges Patient demande l’arbitrage du Président de la République qui
déclarait dans ses 30 engagements pour les outre-mer : « Je veillerai à ce qu’une
large part de la fiscalité de la future exploitation pétrolière, revienne aux
collectivités pour le financement de leurs investissements ».Georges Patient, Sénateur de la Guyane, n’approuve pas la décision des ministres de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ainsi que du redressement productif qu’il juge « trop précipitée ». 

S’il pense que les intérêts environnementaux et écologiques de la Guyane doivent être mieux pris en considération, il considère néanmoins qu’auraient pu être prises des dispositions autres qu’un arrêt voire une suspension, toujours lourds de conséquences…

 

Ainsi, après l’or avec l’ancien Président de la République, le pétrole de la Guyane ne doit pas être sacrifié au profit « d’autres intérêts ».

La Guyane doit cesser d’être, une fois de plus, une monnaie d’échange.

 

Aussi, Georges Patient demande l’arbitrage du Président de la République qui déclarait dans ses 30 engagements pour les outre-mer : « Je veillerai à ce qu’une large part de la fiscalité de la future exploitation pétrolière, revienne aux collectivités pour le financement de leurs investissements ».

1 Commentaire

  1. Bodin dit :

    Il ne semble pas que le communiqué de presse indique l’arrêt de l’activité des permis existants y compris de Guyane qui n’a été octroyé que pour le offshore. Or le code minier ne peut concerner le offshore. Pour le reste on peut être certain que le gouvernement prépare déjà une possibilité de reversement de taxes pour les collectivités locales. Mais ces taxes seront elles a la hauteur du coût d’une éventuelle pollution sur le tritoizre de ces mêmes collectivités locales. L’emploi, c’est bien mais il faut être très spécialisé d’une part et d’autre part, gagner sa vie dans des activites aux impacts sanitaires non evalues pour pouvoir se soigner plus tard.face aux conséquences de ces mêmes activités,.quel bel avenir….qu’auriez vous dit pour l’amiante à tous ses travailleurs? Votre question est pertinente mais je pense qu’il s’agit la d’un plan communication ni plus ni moins…attention, ses citoyens sont encore borgnes mais plus tout à fait aveugles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *